Un «accueil républicain» pour quatre familles de réfugiés

Publié le 5 mars 2019 | Actualité / Confolens

Lundi 4 mars, un «accueil républicain» était réservé à la mairie de Confolens pour quatre familles arrivées dans la ville le 28 janvier dernier. «Cela entre dans le cadre du programme de réinstallation mené par le Haut Commissariat pour les réfugiés des Nations Unies (HCR)», expliquait Pierre Chauleur, le sous-préfet de l’arrondissement de Confolens, venu souhaiter la bienvenue à ces familles originaires de la région d’Alep en Syrie et du Mali, logées grâce à l’association Viltaïs qui oeuvre sur le plan national. «La France s’est engagée à réinstaller 10 000 personnes d’ici le 31 décembre 2019. Pour l’instant, on en est à la moitié. Ce sont des personnes considérées comme demandeurs d’asile et qui ont par conséquant déjà le statut de réfugiés. Notre rôle aujourd’hui est de faciliter l’intégration de ces personnes fragiles, sur le territoire», poursuivait-il devant une dizaine de réfugiés installés au CAO (Centre d’accueil et d’orientation) également présents lors de cette cérémonie d’accueil. Une intégration qui devrait être facilitée par l’engagement de différents partenaires, mais aussi associations locales telles que «le Collectif de soutien aux migrants de Confolens». «L’école joue aussi un rôle important», soulignait de son côté le maire de Confolens Jean-Noël Dupré, rappelant que «19 enfants (10 Syriens et 3 Maliens) ont pu être scolariés dans la ville grâce notamment à l’Education Nationale qui s’est mobilisée afin d’accueillir ces élèves et les parents dans les meilleures conditions et qui a mis à disposition un enseignant pour l’apprentissage du Français.» A noter que d’autres communes de l’arrondissement ont accueilli à leur tour des familles de réfugiés, notamment une famille de cinq personnes à Saint-Claud le 26 février dernier, mais encore à Ruffec, Montbron et Chasseneuil-sur-Bonnieure.