Théâtre d’actualité à la Maison du comédien

Publié le 3 novembre 2015 | Actualité / Confolentais

compagnie l'empreinte première

Bérénice Collet, la metteur en scène, s’est intéressée au cas des Erythréens, petit peuple d’Afrique soumis à la dictature d’un président tyrannique. Inspirée d’un documentaire «Au bout du fil», et du livre «les Erythréens» du journaliste Léonard Vincent, également présent ce samedi 7 novembre pour échanger avec le public, cette pièce évoque l’histoire de Clémentine Lavergne, stagiaire au ministère de la Défense chargée d’une enquête sur l’Erythrée, «pays où les libertés individuelles sont niées». La pièce mettra en scène plusieurs personnages, représentants de différents points de vue sur la situation plus que délicate de ce peuple qui chaque année s’exile à raison de 1000 à 4000 personnes dans les pays occidentaux ; politique, journalistique et humain. Cela tenait à coeur Bérénice Collet d’aborder l’histoire de l’Erythrée, «pays où la liberté de la presse est classée dernière à l’échelle mondiale après la Corée du Nord», et d’en informer les occidentaux «sans pour autant faire du militantisme et sans écraser le public par la dureté du sujet». Au spectateur de se faire son opinion donc, et de pouvoir échanger en fin de représentation «sous l’expertise» de Léonard Vincent, qui a vécu au coeur de l’Erythrée durant plusieurs années, et des artistes, impliqués et dévoués.