Promotion de la viande limousine dans les écoles

Publié le 9 avril 2019 | Une

 

Ce jeudi 4 avril, c’était bœuf bourguignon au menu de la cantine pour les 70 élèves de l’école de Saint-Maurice-des-Lions, synonyme d’opération de communication pour l’Association pour l’agriculture et la promotion de l’élevage en Charente Limousine (AAPECL) venue promouvoir le Festival limousin qui se tiendra à Chabanais vendredi 12 et samedi 13 avril (lire en page 9). «La première vache écologique» issue de la ferme d’Eric Germond, paysan bio installé à Chabanais : «Tout ce qu’elle a mangé depuis sa naissance a été produit sur ma ferme. Je produis même les semences de blé, de maïs, d’épeautre,…» ajoute l’éleveur. Une vache de 475 kilos ensuite achetée par l’AAPECL, préparée par David Boulesteix, boucher de Chabanais, et offerte aux cantines de Saint-Maurice- des-Lions, Chabanais, Chabrac, Etagnac, Chassenon, Exideuil, au regroupement La Péruse, Saint-Quentin et Suris, à la MFR de La Péruse, mais encore aux donneurs de sang du sud Confolentais pour la collation d’après don de Roumazières-Loubert le 14 mai de 16h30 à 19h30 (salle des fêtes). Deux membres des donneurs de sang, Dominique Dupoiririer (président) et Jean-Pierre Coldeboeuf (trésorier) étaient d’ailleurs présents ce matin là à Saint-Maurice-des-Lions. «Au total, ça représente une centaine de kilos de bourguignon pour ces écoles. Il y a également 60 kilos de viande qui seront dégustés au matin du 13 avril puis le reste sera vendu dans la boucherie», précise Wim Lohues, le président de l’AAPECL. «L’objectif est aussi de relancer les circuits courts et d’inciter les cantines, les collectivités, à acheter de la viande en local. Cette vache est née, a été élevée à Chabanais et a été abattue à Confolens…. On a tout ici, même jusqu’à la transformation puisque nous possédons de très bons bouchers qui savent mettre en valeur la viande», poursuit Eric Germond dont les vaches «sont vendues dans un rayon de 200 kilomètres». «C’est aussi retrouver le goût de la bonne viande qui, de plus, est reconnue comme étant de qualité et labellisée», vante François Dumaine, éleveur de limousines à Ansac-sur-Vienne et membre du groupement Corali, spécialisé dans la commercialisation de bovins et ovins. Une volonté de travailler en local qui se retrouvera vendredi 12 avril en soirée avec le dévoilement de la nouvelle marque territoriale «Ici, on mange local !», initiée par la Communauté de communes de Charente Limousine et qui sera apposée sur les produits agricoles locaux et dans les lieux où ils seront commercialisés. Le festival laitier, dans une semaine A noter enfin que l’AAPECL donne également rendez-vous une semaine plus tard, le samedi 20 avril pour le festival laitier de Chabanais où 150 limousines, 150 prim’holstein et 30 normandes seront présentes. Il sera possible de visiter la ferme d’Eric Germond en amont du festival laitier, puisque les organisateurs mettent en place, pour la première fois, «une randonnée de l’élevage». Le rassemblement se fera au champ de foire à 8h30, puis direction le lieu dit La Roche et l’élevage bovin d’Eric Germond à 9h. Le groupe se rendra ensuite à Saint-Quentin pour la visite de l’élevage laitier de Thierry et Romaric Vittel. «Une pause gourmande sera organisée sur chaque exploitation et le retour pourra se faire en calèche, sur inscription.»  Contact : 06 62 37 93 03. Déjeuner (13h) sur réservation au 06 14 09 33 27. G.P