Nouvelle sensibilisation contre l’éolien

Publié le 3 novembre 2015 | Actualité / Confolentais

réunion collectif stopéolien

Après une énumération rapide de ces zones industrielles d’aérogénérateurs «qui vont nous encercler de toutes parts et rendre notre quotidien invivable», Fiona Cowell, présidente de l’association, a laissé la parole à Gilles Gastou, conférencier de l’association. Au bout de dix minutes, suite à un diaporama sur le CO2 rejeté par la production électrique en France, une 1ère réflexion venant d’une dame de l’assistance s’est fait entendre : «Il est impossible de remplacer le nucléaire par de l’éolien sans remettre en fonction des centrales à charbon ou au gaz, voire au fioul, et donc cela occasionnera un accroissement des gaz à effet de serre dans l’atmosphère». Ce sur quoi Gilles Gastou a rebondi en informant que «l’éolien étant une énergie intermittente, en cas d’absence de vent, effectivement, pour répondre à la demande de consommation de façon rapide, la seule solution passe par les centrales thermiques». L’association est inquiète car les sociétés d’études environnementales sont pour la plupart financées par les promoteurs et donc intéressées pour présenter le projet sous les meilleurs auspices. La présidente de Saint-Christophe Nature a, quant à elle, souhaité mettre en garde le public contre les bails emphytéotiques, qui empêchent le désengagement. «Les personnes qui cherchent à retirer leurs «billes» quand ils s’aperçoivent de l’arnaque ne le peuvent plus : l’éolien est un voyage sans retour !»  Les questions se sont ensuite très vites enchaînées. La soirée s’est prolongée jusqu’à tard tant il y a eu d’échanges. La pétition a pu s’aggrandir en signatures et l’association en adhésions.