«Mincho», un paysan colombien en visite à la ferme écologique de Gorce

Publié le 9 avril 2019 | Actualité / Confolentais

Mercredi 3 avril, Pierre-Antoine Raimbourg agriculteur à la ferme écologique de Gorce située à Esse, recevait sur ses terres, «Mincho», un paysan colombien et directeur de l’IMCA, une ONG colombienne. Une rencontre initiée par CCFD Terres Solidaires en partenariat avec le CIVAM, le Centre d’initiative pour la valorisation de l’agriculture en milieu rural. Erminsu Iván David Pabon, dit «Mincho», est agriculteur et directeur de l’Instituto Mayor Campesino de Buga, dans la Valle del Cauca (sud ouest de la Colombie) dont l’objectif est de renforcer l’économie paysanne par des formations et d’améliorer les conditions de vie des paysans en développant des alternatives écologiques. «En ce moment, la situation est très particulière en Colombie avec la signature d’un accord de paix entre la guérilla et le gouvernement, dont le cœur du conflit est la lutte pour les terres. Si le conflit est résolu, il sera nécessaire de produire sur ces terres de manière agro écologique, c’est à dire en pratiquant la conservation des semences, l’auto production,… et d’avoir une organisation communautaire», explique t-il, avide de «découvrir l’expérience menée ici, et une organisation coopérative. Ça va servir pour le travail que l’on fait en Colombie.» L’occasion pour Pierre-Antoine Raimbourg, «Pédro», d’expliquer en détail son travail auprès de ses vaches Limousines et Hereford, basé sur le respect de l’équilibre naturel des écosystèmes et de l’animal. «Une agriculture biologique et paysanne» qui ne demande qu’à se développer : «Le CCFD mène un important programme expérimental avec l’Agence française de développement sur tous continents ; l’Afrique, l’Asie et l’Amérique du sud, destiné à promouvoir les réseaux agro écologiques notamment face à ce grand défi qu’est le changement climatique en particulier dans les zones tropicales», indique Yvonne Belaunde, salariée de l’antenne CCFD Poitou-Charentes. Cette étape à Esse s’inscrivait dans un périple de trois semaines en France, débutées le 20 mars au moment du Carême par les rencontres de CCFD à Paris. Au programme : des visites dans l’ex région Poitou-Charentes telles que dans le Marais mouillé, à La Rochelle et Rochefort, dans le Confolentais puis dans le Ruffécois et notamment à la ferme de Chassagne, où «Mincho» était logé et où il a participé à un marché de producteurs et animé une conférence en fin de semaine dernière, avant de repartir le lundi 8 avril (voir notre article en page 18).