Les élus soutiennent le festival de Confolens

Publié le 1 décembre 2015 | Actualité / Confolentais / Une

conseil com confolentais

Mercredi 25 novembre, le conseil communautaire du Confolentais s’est réuni pour aborder entre autres différents points sur les finances. Parmi les sujets sur lesquels les élus ont porté une attention particulière, le déficit prévisionnel du festival de Confolens pour l’édition 2015, dû en grande partie à une météo plus que défavorable. «Vous n’êtes pas sans savoir que le Festival de Confolens est un événement incontournable pour notre territoire. Plus que les enjeux financiers, c’est notre identité qui est en jeu» a rappelé Philippe Bouty, président de la Communauté de communes du Confolentais. «Les intempéries du festival de cette année ont généré une baisse prévisionnelle des recettes à hauteur de 45 000 e, ce qui n’est pas rien». Avec l’évocation de chiffres qui parlent, et notamment ceux de la «Nuit en fête» qui d’habitude, connaît une fréquentation de 6000 à 8000 entrées payantes, et qui cette année, a peiné à dépasser les 850 tickets vendus. «C’est en ce sens que je vous sollicite pour délibérer sur l’attribution ou non d’une subvention exceptionnelle de 7 500 e, en sachant, que le département, la Région, et la municipalité de Confolens subventionneraient la même somme respectivement, pour réduire au mieux ce déficit» a poursuivi le président de la CDC. Pour convaincre l’assistance, Philippe Bouty a fait appel à Jean-Noël Dupré, en qualité de Maire de Confolens, qui s’entretient régulièrement avec l’association organisatrice : «Il y a un nombre incroyable de bénévoles qui se manifestent pour le bon déroulement du festival et pour minimiser au maximum les charges financières. Vous vous doutez bien que cette mauvaise nouvelle a quelque peu baissé le moral des troupes et a fragilisé le conseil d’administration de l’association. Nous devons les soutenir et soutenir le président organisateur, cela fait partie de notre rôle». D’autant plus que l’édition 2016 annonce un calendrier favorable. D’une, la météo ne pourra qu’être plus clémente, et de deux, le 15 août étant un lundi, «cela offre la perspective d’un gros week-end qui devrait attirer les foules» selon Philippe Bouty. Des éléments convaincants, et des élus soucieux pour le moins de l’avenir du Festival, la subvention exceptionnelle a été accordée à l’unanimité.