Le moulin de Puygrenier va produire de l’électricité

Publié le 24 novembre 2015 | Actualité / Confolens / Une

passe à poisson PCER

PCER Bleuet est une société coopérative d’intérêts collectifs, basée à Poitiers. Après s’être concentrée sur l’énergie solaire, celle-ci se lance désormais dans l’hydroélectrique à Confolens, ayant racheté le moulin de Puygrenier. Avant sa mise en activité, deux passes à poissons vont être réalisées sur le barrage de la Vienne, rive droite et rive gauche. Bon nombre de Confolentais a dû le constater, les travaux ont déjà débuté rive droite, en dessous du square Jules Halgand. Entamés il y a quelques semaines, c’est une entreprise de Manot, «Trarieux bâtiment», qui est aux commandes. «Les travaux se réaliseront en deux temps. La première étape concerne une passe à poisson d’une quinzaine de mètres côté rive droite, qui devrait se terminer fin décembre. La seconde, d’une cinquantaine de mètres, débutera début 2016, et s’échelonnera jusqu’en automne» explique Guillaume Girard, directeur technique de PCER (Poitou-Charentes Energies Renouvelables). «Ces passes à poissons vont être installées de façon à ce que les poissons ne se retrouvent pas dans les turbines du moulin». Par un système d’échéancier de bassins de moins en moins profonds qui permet de réduire la vitesse du courant, les poissons dotés d’une faible capacité de nage pourront poursuivre leur route marine. Pour ce faire, la société PCER Bleuet doit prendre en compte certaines contraintes, tel que le respect de l’environnement notamment. «Nous avons prévu de mettre un béton matricé, recouvert d’un enrochement naturel, pour que ces passes se fondent dans le décor». Un investissement qui avoisine les 500 000e. «C’est un investissement coûteux, avec des ouvrages conséquents. Mais nous nous devions de saisir l’opportunité qui s’est présentée» concède Guillaume Girard.