Le ciné-débat a libéré des traumatismes

Publié le 8 décembre 2015 | Actualité / Confolens

ciné débat violences

«Fred et Marie», puis «Marie et Fred», deux courts métrages dont l’inversion des noms n’est pas anodine. Dans le premier, un jeune couple, qui en apparence est heureux, et qui pourtant révèle certains drames. En effet Fred est coupable de violences psychologiques sur Marie, qui s’enferme de plus en plus sur elle-même. Dans le second, Marie décide de se prendre en mains, et fait appel à une amie pour parvenir à se sortir de ce qui semble une impasse. «Des situations quotidiennes» Selon Magali Héraud, organisatrice de cet événement et responsable du Point au droit à la municipalité de Confolens, chargé entre autres de venir en aide aux personnes victimes de ces violences conjugales. Parmi les intervenants, Gaëlle Lefrère, animatrice à la MDS (Maison départementale de solidarité), l’adjudant Ludovic Terrassier, responsable territorial à la communauté de brigade de Confolens de la prévention délinquance, et d’autres acteurs répartis dans différents centres dédiés aux dispositifs d’aide et de réhabilitation des victimes. A défaut de questions, ce sont surtout des témoignages féminins, de violences physiques, psychologiques et même sexuelles, qui ont été recueillis par le public très réceptif, composé d’une trentaine de personnes.