L’Astrofarm veut rapprocher le public des étoiles

Publié le 1 décembre 2015 | Actualité / Confolens / Une

astrofarm téléscope

Arrivés à Confolens en juillet 2015, Andrew et Sue Davies se sont installés au lieu-dit «l’alouette», endroit dégagé et propice à la découverte astronomique. Le couple souhaite démocratiser cette discipline honéreuse, en proposant des séjours chez eux, et en intervenant également directement auprès des scolaires. Les étoiles seraient-elles plus visibles à Confolens ? «Plus qu’en Angleterre en tous les cas» d’après Andrew Davies. Après avoir effectué des repérages en 2014 à l’aide d’une application qui permet la détection de l’intensité de l’ombre, l’ancien professeur a opté pour le lieu-dit «l’alouette», «qui a beaucoup de zones dégagées pour pouvoir installer les téléscopes». «Nous sommes tombés amoureux de Confolens. Nous avions encore une maison en Angleterre, mais depuis, nous l’avons revendue. C’est définitif, nous sommes des Confolentais» raconte Sue Davies, qui elle, n’est pas passionnée d’astronomie, mais trouve à Confolens beaucoup de centres d’intérêt. «Je vais pouvoir me consacrer à un potager et aux animaux» s’imagine-t-elle déjà une fois les beaux jours revenus. En attendant l’ouverture officielle en janvier 2016 de leur observatoire installé dans le jardin, pas de répit pour le couple qui se consacre à de nombreux travaux. «Nous avons réhabilité un vieux cellier en un dortoir d’une capacité de huit couchages. Il nous reste encore quatre lits à réaliser». Dortoir, mais aussi deux salles de bains et un réfectoire entre cuisine et détente, encore du pain sur la planche pour le couple. Sans compter que tout est accessible aux personnes à mobilité réduite, ce qui implique des travaux supplémentaires. «Nous souhaitons accueillir des groupes de personnes durant trois ou quatre jours pour qu’elles s’initient à l’astronomie. Puisque cette activité se fait la nuit, nous devons être capables d’héberger».