La Maison Maria Casarès lance sa nouvelle saison ce vendredi 8 mars

Publié le 5 mars 2019 | Actualité / Confolentais

Ce vendredi 8 mars, pour fêter l’ouverture de sa saison 2019 et la clôture du projet «Visage(s) de notre jeunesse en Europe», La Maison Maria Casarès d’Alloue accueille le spectacle «Maskar» de l’auteur roumaine Mihaela Michailov. «Maskar» parle de l’histoire qu’on n’apprend pas à l’école ; parle d’histoires qu’on n’a pas l’occasion de lire souvent. «Maskar» raconte une histoire sur l’esclavage des Roms en Roumanie, sur ceux qui ont été esclaves et sur ceux qui ont été maîtres, sur les stéréotypes qu’on apprend et qu’on transmet par inertie, sans y penser, sur des clichés discriminatoires, actifs quand la conscience et la raison sommeillent ; sur les «gens-biens» vendus et achetés pendant des siècles, sur des violences et des abus répétés ; sur des villes ayant perdue leur identité, sur des usines, fabriques et sites industriels fantomatiques, en ruine ; sur les relations familiales cassées quand les parents partent travailler à l’étranger, sur la solitude, l’attente qui se prolonge au-delà du supportable, le vieillissement loin des personnes qu’on aime, sur l’ignorance héritée et perpétrée. C’est un spectacle mettant en scène la confrontation entre la perception d’une majorité sur une minorité d’un côté et les réalités sociales de cette minorité.  A noter qu’en première partie de soirée, les élèves du Conservatoire de Poitiers présenteront plusieurs extraits de textes de Mihaela Michailov dirigés par Théophile Sclavis de la compagnie Studio Monstre, dans le cadre des rencontres Passe moi le texte.

Vendredi 8 mars à 19h30 à la Maison Maria Casarès. Entrée libre, à partir de 10 ans (réservation au 05 45 31 81 22).