Des balades ludiques pour les plus jeunes

Publié le 1 décembre 2015 | Actualité / Confolens

céline deveza fiches jeune public

Disponible gratuitement à l’Office de tourisme de Confolens et dans les quatre mairies des communes concernées par ces sentiers découvertes, ces fiches pédagogiques «permettent aux plus jeunes de devenir acteurs durant les balades» selon Céline Deveza, animatrice au Pays d’Art et d’Histoire du Confolentais. Jusqu’à maintenant, sur les parcours d’Alloue, d’Esse, de Saint-Coutant et de Montrollet, seule une signalétique à destination des adultes accompagnait les randonneurs avides de découvrir le territoire Confolentais. Désormais, ces fiches «ludiques et pédagogiques à la fois» vont permettre au jeune public de s’investir davantage dans la découverte du patrimoine naturel. «Nous avons remarqué que les panneaux présents sur les sites n’étaient pas forcément faciles d’accès pour les plus jeunes, nous avons donc décidé de remédier à ça avec ce nouveau dispositif» explique l’animatrice. Par le biais de Charente Tourisme, le Pays d’Art et d’Histoire a contacté l’entreprise «Randoland», spécialisée dans les ouvrages à destination des enfants. Après concertation et évaluation du territoire, le projet collaboratif a permis de mettre en œuvre quatre fiches correspondantes aux quatre communes, sur lesquelles ont été bâtis les sentiers découvertes. «Ces fiches permettent de repérer les lieux importants. Très simples, elles abordent d’abord une présentation générale du territoire, et donnent ensuite les caractéristiques propres à chaque sentier, de la longueur, en passant par la durée, les lieux de rendez-vous…». Conçues par niveau, 4-6 ans, 7-9 ans, et 10 ans et plus, ces fiches apportent aux enfants les réponses aux explications données sur les panneaux que l’on trouve sur les sentiers. Un comité de lecture s’est même organisé en amont pour une relecture et un langage le mieux adapté au public jeune. «Nous avons opté pour un format aux fiches percées et reliées avec un anneau facilement détachable. Le but, c’était de donner un esprit de collection, et d’inviter les jeunes à rassembler les fiches au fur et à mesure de leurs découvertes. D’ailleurs, une énigme présente sur les quatre fiches peut être résolue qu’à la condition d’avoir parcouru les quatre sentiers». Financées en partie par la DRAC, ces fiches ont été tirées à 150 exemplaires chacune. Céline Deveza envisage même que celles-ci soient utilisées dans un cadre scolaire, en guise de supports pour les instituteurs. «Nous sommes ouverts à toute collaboration pédagogique, pourvu que cela ait un impact positif sur le territoire».