Commune nouvelle : des premiers vœux pour rassembler

Publié le 5 février 2019 | Actualité / Confolentais

Engageons-nous dans 2019 avec confiance, espoir et surtout optimisme. (…) Soyons acteurs et non spectateur de notre destinée. C’est par ces mots que Jean-Michel Dufaud, débutait la première cérémonie des vœux de la commune nouvelle Terres de Haute-Charente, lundi 28 janvier. Une nouvelle entité, fruit de la fusion de Roumazières-Loubert, Genouillac, Suris, La Péruse et Mazières, officialisée au 1er janvier dernier, grande de 8 665 hectares pour 4 102 habitants. «Ce nom, Terres de Haute-Charente n’a d’autre objectif de représenter les racines de ce mariage de cinq communes riches d’un passé à la fois individuel et commun. Les terres d’argile, de diorite, de culture et d’élevage qui sont depuis de longues décennies la genèse de notre économie locale», poursuivait l’élu, voyant «dans les initiales TDHC : Travail, Dévouement, Humilité et Construction. Des vraies valeurs qui ont animé tous les intervenants menant à la réussite de la mise en place de cet important projet.»