Chabanais : 50 interventions non honorées par manque de disponibilité

Publié le 12 mars 2019 | Une

C’est à la salle des fêtes de Pressignac que les pompiers de Chabanais ont fêté la Sainte-Barbe autour du lieutenant Chaisemartin, chef de centre et de ses invités, de nombreux élus et responsables départementaux et locaux des pompiers, dont le directeur du SDIS (service départemental d’incendie et de secours), le colonel Moine.
«L’année 2018 aura été une année assez particulière, avec une fois de plus le secteur de Chabanais très touché par un nouvel événement climatique, certes moins violent que sur le secteur de Saint-Sornin La Rochefoucauld.» Cependant Chabanais, Chassenon et Etagnac ont été très touchées, nécessitant environ 600 interventions du 4 au 8 juillet. De plus l’ensemble des pompiers de Chabanais (actifs et vétérans) ont été sinistrés ainsi que le centre de secours avec de gros dégâts. Beaucoup de personnel et de moyens, tant local, départemental, extra-départemental et national ont été mobilisés (jusqu’à 85 pompiers par jour et 120 le dimanche). «Aussi je tiens à féliciter et remercier chaleureusement tous ces intervenants…» poursuivait le chef de centre.
Les années passent, le discours alarmiste perdure et la situation s’aggrave : «En 2018, grâce à 5 recrues nous étions 24 SPV. En 2019, plus que 21 sapeurs-pompiers volontaires et deux infirmiers à Chabanais, ce qui a engendré une non réponse au bip pour 50 interventions. Cela devient catastrophique !» Une seule recrue, Clémentine Rama en tant que pompier volontaire, est à noter cette année.