Se connecter avec nous
Abonnement 1€

Budget : des finances redressées mais l’inquiétude demeure

Actualité

Budget : des finances redressées mais l’inquiétude demeure

Mercredi 10 juin, le premier conseil municipal de la mandature – outre celui de la prise de fonctions le 28 mai dernier – avait pour objectif principal le vote des budgets de la commune. Réunis au sein de la salle polyvalente de La Canopée, les élus Ruffécois se sont ainsi vu expliquer dans les grandes lignes de quoi sera fait l’année 2020.
«Dans la section fonctionnement, les dépenses s’élèvent à 3 896 955 euros, et les recettes à 4 319 292 euros auxquelles s’ajoute l’excédent reporté de 332 830 euros. La section est donc excédentaire de 755 168 euros», résumait Jean Coiteux, premier adjoint en charge des finances. Un budget dans le vert, qui comporte toutefois une part d’incertitude : «Ce résultat pourrait être annulé d’un tiers puisque l’acheteur de l’îlot Marie Curie n’a pas honoré ses versements…» Le promoteur libanais Zouhair Zawde avait pourtant payé en août dernier 85 000 des 237 600 euros de la vente, via sa société Zed Immobilier Ouest, créée pour l’occasion, afin de construire 15 appartements dans l’ancienne école, un restaurant et un hôtel dans l’ancien palais de justice, ainsi d’un hôtel particulier dans l’ancienne sous-préfecture… «Le solde devait être payé en deux fois, en mars et en avril, mais on ne voit rien venir… En plus, l’acheteur évoque des raisons fallacieuses et conteste certaines choses notamment une différence sur les surfaces réelles», détaille Jean Coiteux, inquiet sur la suite des événements. «Si la société fait faillite, on se retrouvera perdant puisqu’il faudra rembourser les 85 000 euros et payer des frais d’avocat», poursuit-il, indiquant qu’une procédure de résiliation de la vente va prochainement être engagée par la Ville.

https://www.public-media.fr/boutique/categorie-produit/achat-au-numero

Continuer La Lecture
Annonce Abonnement 1€
Vous aimerez aussi...

Plus Actualité

Haut De Page