Au lycée, sentinelles et référents pour lutter contre le harcèlement

Publié le 25 mai 2018 | Actualité / Confolens

Le lycée Emile Roux de Confolens s’est engagé depuis plusieurs années dans une lutte volontariste contre le harcèlement en organisant un Forum sur le harcèlement, en associant ses élèves au concours d’affiches ou vidéo de l’académie et, cette année, en formant sentinelles et référents qui seront au cœur des classes et de la lutte.
Une douzaine d’élèves de Seconde et Première se sont ainsi lancés dans cette action contre le harcèlement et deviennent de fait des sentinelles. Les référents, eux, sont professeurs, animateur, cuisinier, conseiller pédagogique ou infirmière. Ils sont à tous les niveaux de l’enseignement et tous volontaires. Leurs noms ont été au préalable proposés par le Conseil de vie lycéenne et ils étaient libres d’accepter ou de refuser. Pendant quatre jours, ces sentinelles et référents ont suivi une formation de l’association SEDAP ( Société d’Entraide et D’Action Psychologique) avec Sophie Torrin sous la houlette d’Eric Verdier, fondateur du dispositif sentinelles et référents pendant quatre jours les 25 et 26 mars et les 14 et 15 mai. Cette formation qui leur a donné les clés pour déceler les harcelés, les aider et les accompagner, est financée par la Région Nouvelle Aquitaine et permet également aux référents d’aider les harceleur, de leur faire prendre conscience de la situation et de changer leur conduite. Armés de nouveaux outils, sentinelles et référents seront à même d’identifier les jeunes en difficulté et de leur redonner espoir et plaisir à revenir à l’école en toute discrétion. «Les sentinelles ne sont pas des balances» disent-ils tous. «Nous serons discrets et tairons les noms si on nous le demande.» Ils agiront principalement en prévention dans les classes avec l’aide des délégués de classe et de toute la sphère scolaire.