Artgila part à la conquête du rêve américain

Publié le 10 mai 2016 | Une

Roumazières-Loubert s’apprête à vivre au rythme de son prochain festival Artgila, les 20, 21 et 22 mai. Un festival sous la présidence de Manuel Da Costa, qui se déroule tous les ans et qui fera cette fois-ci la part belle au continent outre-atlantique et son «Rêve américain.» «En 2012, c’était sur les arts populaires de Provence et en 2014 nous avons célébré la coupe du monde de football au Brésil. «Le rêve américain» est un thème assez vaste car il concerne tout le continent, en général. Les interprétations et l’idée que l’on s’en fait sont très diverses… On a chacun notre propre rêve américain», souligne Raymonde Roussy, la secrétaire de l’association Artgila. L’association a été créée dans le but de promouvoir la cité de l’argile et les nombreuses utilisations que l’on peut faire de cette matière. Alors, durant trois jours, artistes professionnels ou amateurs et visiteurs vont de nouveaux laisser libre cours à leur imagination. Direction la place du marché couvert, où se dérouleront toutes les animations.

artgila