27 caméras de vidéoprotection bientôt installées

Publié le 2 avril 2019 | Une

L’installation de caméras de vidéoprotection se dessine à Confolens. C’est en tout cas ce qu’a proposé le maire de la ville, Jean-Noël Dupré, à ses conseillers municipaux, lors du dernier conseil municipal du jeudi 28 mars. Objectif : prévenir les actes de malveillance sur certains secteurs de la commune tels que incivilités, troubles à l’ordre public, dégradations,… «Le système mis en place aura pour finalité la sécurité des personnes, la prévention des atteintes aux biens, la protection des bâtiments publics ainsi que la prévention d’actes terroristes. Ce sera de l’enregistrement et nous visionnerons les vidéos uniquement en cas de besoin», résumait le maire, qui mise avant tout sur le côté dissuasif de la vidéoprotection «bien que je n’y étais pas favorable au début. Mais je vois ce qui se passe dans les communes qui les ont déjà installées, comme à Brillac, Lessac, Oradour-Fanais ou encore Brigueuil ; les faits de délinquances baissent et les vidéos ont permis à la gendarmerie d’élucider certaines affaires.» Selon un premier diagnostic effectué en collaboration avec le groupement de gendarmerie départementale, 27 caméras seraient installées dans la ville – dont 21 visionnant la voie publique, 5 extérieures et 1 intérieure. «Elles seront installées à des carrefours stratégiques», dévoilait Jean-Noël Dupré, «six du côté du centre ville, au niveau du Capitole, des 4 rues, de la place,… Puis trois autres au niveau du restaurant Michelet, du gymnase et de l’école Pierre et Marie Curie.» Le tout moyennant «entre 15 et 20 000 euros.»